Zone d’Activité Commerciale de la Porte Verte à Essey-lès-Nancy/Pulnoy

Créée au début des années 80, la zone d’activité commerciale de  la Porte Vertese trouve à 5 minutes du centre de Nancy.

Elle est aujourd’hui la principale zone commerciale de la Métropole du Grand Nancy.

Située en périphérie Est, sur les communes d’Essey-lès-Nancy, de Pulnoy et de Seichamps, cette zone est principalement dédiée à l’activité commerciale. 

La voie d’accès reliant l’est de Nancy à l’accès autoroutier A31 a accéléré le développement de la zone de la Porte Verte ces dernières années. 

Ce développement s’est traduit par l’extension de la Porte Verte 3, qui vient compléter la Porte Verte 1 et la Porte Verte 2, renforçant ainsi l’attractivité du pôle. 

La zone commerciale de la Porte Verte poursuit ainsi sa croissance en s’étendant aujourd’hui sur plus de 56 hectares où sont installées plus de 250 entreprises de renommée nationale et internationalepour un vivier d’emplois de 3100 personnes. 

Des surfaces commerciales dans une zone en plein développement

Les immeubles à usage commercial sont localisés en façade des routes départementales D83, D674 et de l’avenue du 69ème régiment d’Infanterie. 

Retail park rue Catherine Sauvage à Essey-lès-Nancy
Retail park rue Catherine Sauvage à Essey-lès-Nancy

Tandis qu’en deuxième rang de de zone, on trouve des immeubles dédiés à l’activité artisanale.

Immeuble indépendant à usage de bureau et d'activité rue de l'Arbois à Pulnoy

L’offre de surfaces commerciales est diversifiée puisqu’on y trouve aussi bien des surfaces dans des retails parks que des petits bâtiments indépendants. 

C’est pour cela que les bâtiments permettent de répondre aux différents formats d’implantations des activités commerciales en offrant des surfaces de 150m² à 3000m²

Quant au taux de vacance il est actuellement de 10% environ. 

Les surfaces aujourd’hui disponibles sont de 500m² environ.

Conditions financières – les chiffres clés 

Des loyers attractifs pour développer son activité 

Conditions financières

Les locaux sont proposés en location aux valeurs suivantes : 

– pour un emplacement prime sur la zone, la valeur médiane est de 115€ HT/HC/m²/an,

– pour un emplacement de second rang, le loyer fluctue entre 95 et 100€  HT/HC/m²/an.

Quant au niveau de charges constaté, il se situe entre 15€ et 20€ HT/HC /m²/an. 

Enfin, la valeur vénale moyenne est de 1000€ /m² environ.

Quels profils d’utilisateurs trouve-t-on sur la Porte Verte ?

On note la présence de grandes enseignes nationales telles que Cora, véritable locomotive de la zone. Au surplus, une extension de sa galerie commerciale, accueillant ainsi des enseignes de prêt-à-porter a été réalisée en 2007. 

En outre, on observe de nombreuses enseignes dans le secteur alimentaire avec Grand Frais, Buffalo Grill, McDonad’s.  Pour compléter, les secteurs de l’équipement de la personne et de la maison sont représentés avec Brico DépôtLingorama. Enfin, les activités de jardineries, avec notamment Jardiland, et de l’animalerie avec Maxi Zoo coexistent. 

Ainsi, ces enseignes se sont installées sur des emplacements stratégiques  et contribuent fortement à l’attractivité de la zone. 

En complément, on observe la présence d’enseignes indépendantes qui bénéficient de l’émulation de ces entreprises à fort rayonnement.

Moyens d’accès à la zone commerciale de la Porte Verte

La porte Verte reste assez proche du centre-ville de Nancy qui se trouve à 10 minutes environ en accès direct.

Pour accéder aux accès autoroutiers: vers et depuis l’Autoroute A31, on accède à la Porte Verte par la voie de Lamezule. Vers et depuis l’Autoroute A33, il suffit d’emprunter la rocade sud-ouest. 

Enfin, de nouvelles infrastructures, comme des pistes cyclables ou le contournement Est de Nancy apportent une irrigation complémentaire à la Porte Verte. 

De nombreux services disponibles à proximité

Les services de restauration et d’hôtellerie sont très bien implantés. Ainsi, Pizza Del Arte, Campanile ou Buffalo Grill, permettent aux shoppers de passer leur journée sur place. 

En outre, pour répondre à un besoin croissant de garderies, on trouve des crèches comme les “p’tits bambous”.


Laisser un commentaire